21/01/2007

1909-1910

union 1909-1910

Debout de gauche à droite: Carion, Romdenne (entraîneur), Piérard, Vanden Eynde, Leroy, Poelmans, Vanderstappen Charles, Wigand. Assis: Mathot, Leclercq, Vertongen et Vanderstappen Gustave
 

Après avoir repris brillamment le titre de champion de Belgique au Racing CB, l'Union est déterminée à le garder !

Pour ce faire, elle poursuit sa politique de transfert et s'attache les services de deux grandes pointures du Racing, à savoir : Henri Leroy et Maurice Vertongen. Leroy est un excellent gardien de but tandis que Vertongen est un robuste et puissant attaquant.

Au niveau infrastructures, l'Union se dote de nouvelles installations et inaugure, lors du troisième match de championnat, ses nouvelles tribunes d'une capacité de 2.000 places faisant du terrain de la rue de Forest, l'un des plus confortables de Belgique.

Le championnat, quant à lui, va se résumer à une lutte entre les deux équipes brugeoises et l'Union. Les confrontations directes entre ces clubs auront une grande importance : si l'Union parvient à écarter le CS Brugeois à deux reprises, il en sera autrement avec le FC Brugeois qui révèlera beaucoup plus coriace.

En effet, après un brillant succès en terres « blauw en zwart », les Apaches sont maîtres de leur sort avant l'ultime rencontre du calendrier qui les oppose précisément au FC Brugeois. Huit points séparent les deux formations mais, si l'Union n'a plus qu'une seule rencontre à disputer, les Brugeois, quant à eux, en ont encore quatre à jouer. Un nul suffit aux Saint-Gillois pour brandir le trophée de champion. Contre toute attente, les Brugeois l'emportent sur une Union moribonde (1-2).

Il faut maintenant attendre le résultat des trois dernières rencontres pour être fixé ! Trois fois hélas, le FC Bruges récolte la totalité des points et rejoint l'Union au classement final ! Un test match est organisé, le 12 juin 1910, sur le terrain de La Gantoise. Plus de quatre mille personnes, en majorité brugeoise, ceinturent la pelouse. Réduits à dix hommes, dès le début du match, les Unionistes parviennent malgré tout à inscrire un joli but par Goerges HEBDIN à la 34'.

Dès ce moment, ils jouent tactiquement et s'assurent la victoire finale. Voici l'Union Saint-Gilloise championne de Belgique pour la sixième fois.

Quelques incidents d'après match fournissent aux cinquante agents de police présents l'opportunité de séparer vigoureusement les chauds partisans des deux camps !

21:37 Écrit par Union 1897 dans Histoire 1900 - 1910 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.