19/04/2007

CHENAUX José

chennaux

José Chennaux au centre en compagnie du Premier Ministre Paul Vanden Boeynants

Né le 13 mars 1917 à Forest, ancien arrière-gauche de l'Union Saint-Gilloise de 1941 à 1944 puis de 1945 à 1947. Sa carrière fut écourtée à la suite d'un accident survenu avec le grand Ben Barek "la perle noire" qui évolua sous le maillot de Marseille, du Stade Français et de l'Atlético de Madrid.

Jovial, travailleur, passionnément clubman, José Chennaux fut tour à tour Président des vétérans de l'Union, Délégué de l'équipe réserve, Rédacteur en chef du bulletin officiel du club "Union 72", Membre de la Direction Sportive. Il fut également dirigeant de la Ligue Nationale.

En 1967, alors que l'Union se morfond en deuxième division, il est à l'origine de l'opération "Union 72". Ce plan visait à conduire l'Union au rang de champion de Belgique et donc de jouer la Coupe d'Europe à la date de son 75ème anniversaire. L'Union remonta en première division au terme de la saison 1967-1968 mais la suite fut moins brillante.

Il a surtout, en compagnie de Jean Boddaer, Félix Welkenhuysen, Gaston Van Brée et Frans Verschueren, redressé la barque quand elle menaçait de couler.

Une grande figure de l'histoire de l'Union Saint-Gilloise vient de nous quitter.

 

Parcours de José Chennaux

José Chennaux s'affilie le 23 novembre 1927 à l'Union Saint-Gilloise. Il occupera le poste d'arrière-gauche en équipe première de 1941 à 1947, avec une interruption de décembre 1944 à 1945 pour cause de rappel au service militaire à la suite d'un engagement volontaire dans l'armée belge.

Il sera transféré le 10 août 1948 à l'Union Scolaire Saint-Gilloise, club satellite du matricule 10, pour une saison. En effet, le 8 août 1949, José s'en va au V.G. Oostende et y restera jusqu'au 10 juin 1960.

Vient ensuite un bref passage au White Star du 21 novembre 1961 au 7 août 1964. Il reprend le chemin de la butte le 31 août 1964 pour occuper diverses fonctions au sein du club de son cœur.

La descente en troisième division ainsi que l'arrivée de Ghislain Bayet en 1975, nouveau Président de l'Union, mettent un terme aux activités de José Chennaux qui demande son transfert au F.C. Boom. Les difficultés rencontrées par l'Union après sa mise en faillite incitent José Chennaux à revenir au club. Ce sera chose faite le 23 août 1977.

Le 27 février 1981, José Chennaux quitte l'Union et s'en retourne au FC. Boom pour rejoindre ensuite le club du FC Diest.

Finalement, José retrouve définitivement le club de ses origines le 8 juillet 1985. Il restera affilié à l'Union jusqu'au 8 mai 2003.

00:17 Écrit par Union 1897 dans Personnalités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.