21/09/2009

Saison 1913-1914

 

 

Coupe de Belgique 1913-14

 

Détrôné par le Daring CB en championnat, l’Union s’adjuge la Coupe pour la 2ème  fois en trois ans. Le trophée sera brandi le 17 mai 1914 soit près d’un mois avant l’assassinat, par le nationaliste serbe Gavrilo Princip, de l'Archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d'Autriche-Hongrie et de sa femme Sophie, attentat qui sera à l’origine de la guerre 1914-18.

Le parcours des Saint-Gillois en coupe commence le dimanche 5 avril 1914 par un succès mérité (1-4) chez les métallurgistes de Tilleur FC (division III). La rencontre suivante oppose l’Antwerp FC à l’Union. Il faut deux extra-time aux « jaune et bleu » pour s’assurer de la qualification (2-3).

Le 3 mai 1914, les Apaches retrouvent le Racing CB sur leur chemin. Du match, l’on ne retiendra pas tant la supériorité des Unionistes, qui s’imposent méritoirement par 1-4, mais bien la bravoure d’Oscar Verbeeck qui, blessé à l’arcade, reprend sa place sans les soins que nécessite une telle blessure. Bravoure ou folle témérité ?

Racing-u blog
 Racing-Union SG : Hebdin inscrit le quatrième but pour l'Union à la 85' (archive Foot 100)

En demi-finale, l’Union hérite des promotionnaires anversois de Saint-Ignatius SC (Division II). Match sans réelle inquiétude les ex-champions qui, au coup de sifflet final, comptabilisent cinq goals pour un encaissé. L’autre demi-finale voit la victoire du FC Brugeois sur les nouveaux champions de Belgique, le Daring CB (3-0). L’Union ira donc affronter les Brugeois en finale sur le terrain du Vivier d’Oie.

Sous un soleil de plomb et devant 4.000 spectateurs, l’Union se présente pour la grande finale avec une équipe fortement remaniée : pas moins de quatre titulaires sont absents ! Les débuts sont laborieux, l’équipe ne se trouve pas et Bruges met la pression. Toutefois, sur un contre bien mené par Carion et Meyskens, l’Union prend l’avantage (1-0) ! Les Nordistes prennent le parti d’un jeu dur et agressif, qui ne plaît pas au public : huées et invectives partent de tous côtés.

Egalisation par Van Boxstael pour les Flandriens (1-1). Pas pour longtemps car les Unionistes reprennent les commandes juste avant le repos (2-1).

La 2ème période commence à peine que l’Union ajoute un goal par Meyskens (3-1). Le jeu reste brutal, surtout dans le chef des Brugeois qui voient deux joueurs se faire exclure par l’arbitre. Pour sa part, l’Union termine le match à dix, suite à l’exclusion de Bessemans. Carion profitant du découragement des Brugeois, s’en va marquer le quatrième goal de l’Union (4-1).

fc bruges-u blog
Finale Union SG- FC Brugeois : Meyskens marque de la tête (Archive Foot100).

Les Saint-Gillois gardent donc la Coupe de Belgique, ce sera la dernière inscrite au palmarès du Club !

 

 

12:20 Écrit par Union 1897 dans Histoire 1910 - 1920 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.