06/05/2006

1900 - 1901 L'accession à la Division 1

 

 

 
 
Nous sommes le 28 octobre 1900 : l’Union entame, une semaine après les autres formations de sa série, le championnat de Division II, nouvelle formule. En effet, à l’aube de la saison 1900-1901, le Comité de Football de l’UBSSA décide de scinder en deux séries le défunt championnat de Division II, lequel rassemblait les 11 cercles de la Province du Brabant. Si la série A regroupe 6 clubs, la série B est, quant à elle, composée par les 5 clubs restants … à savoir : l’Union, l’Olympia, le Daring C.B., Louvain et le Skill .
A l’issue du mini championnat, les 2 premiers de chaque série s’affronteront en élimination directe ; les vainqueurs lutteront ensuite contre les cercles des Provinces d’Anvers, de Liège, de Flandres et du Hainaut pour l’attribution du titre de champion.
Charles Vanderstappen
 
Pour sa troisième participation au championnat de Division II, l’Union Saint-Gilloise débute contre l’Olympia qu’elle domine 5 – 2, à domicile.
Nos jeunes joueurs affrontent ensuite le Daring C.B., premier du groupe grâce à sa victoire sur le Skill et le drawn réussit à Louvain. Petite anecdote, la partie se jouera sur le terrain de l’Union, celui du Daring n’étant pas prêt ! Nouvelle victoire des nôtres, 4-2 et l’Union prend la tête de la série B.
La 3ème journée voit l’Union infliger une sévère défaite au Skill, 3 buts à 10 !
Enfin, en clôture des matchs aller, les « Jaune et Bleu » se déplacent à Louvain. La rencontre se termine sur le score de 0-0 et l’Union revient avec 1 point de la cité des brasseurs.
Le match retour à l’Olympia se solde par une belle victoire des Saint-Gillois : 2 à 3.
A ce stade de la compétition, l’Union est en tête du groupe avec 9 points pour 5 matchs, suivi du Daring C.B. qui compte également 9 points mais avec un match de plus, d’où l’importance de la prochaine confrontation qui a lieu sur le terrain de notre plus dangereux adversaire. Domination aisée des Unionistes sur les Daringman et victoire par 5 buts à 1, le chemin vers les demi-finales est grand ouvert !
Il l’est d’autant plus que le Skill déclare forfait lors de l’avant-dernière journée, attribuant ainsi les 2 points aux Saint-Gillois. Le compteur du Daring C.B. reste, quant à lui, bloqué à 9 unités suite à la nouvelle défaite subie des oeuvres de l’Olympia.
Le dernier match contre les Louvanistes se résumera à une simple formalité pour les « Jaune et Bleu » qui s'imposeront 6 buts à 2.
Joseph Romdenne
 
Afin de préparer soigneusement la première rencontre des demi-finales, l’Union joutera en match amical contre l’Athlétic RCB, club de division 1. Le résultat de 2-1 en faveur des Saint-Gillois est de bonne augure pour son match contre le Léopold.
De fait, le dimanche 10 mars 1901, au Longchamps, l’Union remporte une victoire facile en battant le Léopold 0-5 sur son terrain. Le chroniqueur présent souligne l’homogénéité de l’équipe unioniste, les merveilleuses combinaisons des forwards, le travail des halfs et la sûreté des backs !
La semaine suivante, l’Union écarte le FC Liégeois II en inscrivant sept buts aux principautaires, score final 2-7.
Reste à vaincre les joueurs du Racing club de Gand, représentants de la Province de Flandres avant de rejoindre le Daring C.B. déjà qualifié pour la finale au détriment de l’Antwerp. Le match se joue sur le terrain du Racing C.B. C'est la première fois que l’équipe gantoise se produit à Bruxelles. Composée de joueurs solides et adroits mais jouant parfois avec un peu de sauvagerie, la lutte promet d'être palpitante. Durant le premier time, la balle circule d’une extrémité à l’autre du terrain, avec un petit avantage pour les avants bruxellois. A la mi-temps, le score est de 2-1 en faveur de l’Union.
Jeu plus animé à la reprise avec un but pour les Saint-Gillois dès le coup de sifflet initial. Remise en jeu de la balle par l’arbitre et la même combinaison se reproduit couronnée d’autant de succès ! Gand ne semble plus y croire et le jeu ralentit, quoique les avants bruxellois continuent de bombarder le but adverse. La fin de la partie est sifflée par M. De Decker sur le score de 6-1, l’Union est en finale !
Gustave Vanderstappen
 
Comme lors de la saison 1899-1900, deux clubs bruxellois sont finalistes mais cette fois, l’Union remplace le Racing C.B. face au Daring C.B.
L’Union part favorite d'un duel qui s’annonce passionnant. Il est vrai qu’elle a battu nettement son adversaire à deux reprises. Toutefois, le Daring C.B. est dans une forme ascendante depuis quelques semaines et a étonné le public suite à sa victoire sur le Racing C.B. II puis sur les Anversois, prudence donc !
Le 31 mars 1901, sur le terrain de l'Athlétic RCB, l’Union est sacrée championne en battant le Daring C.B. par 12-0 et accède pour la première fois de sa courte existence à la Division I. Bien que la victoire soit attendue, on ne s’attendait pas à ce qu’elle fut à ce point écrasante ! Pour remporter le titre, l’Union a donc joué 12 matches, en a gagné 11, perdu 0 et 1 drawn, marqué 62 goals pour seulement 15 encaissés !
 
Voici le nom des principaux héros :
Jean Van Bellinghen (G), François Leroy, Constant Delobbe (B), Pierre Chibert, P. Gomrée, Octave Lombaert, William, Charles Leten, Joseph Romdenne (H-B), Julien Melon, Gustave Vanderstappen, Charles Vanderstappen, Jean Sacton, Pierre Sacton (F)              
     

22:07 Écrit par Union 1897 dans Histoire 1900 - 1910 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |